Le manuel du Product Management : tout ce qu'il faut savoir

Ce qu’il faut savoir quand on construit une startup.

Principe premier : les fondamentaux

On parle rarement du Product Management en partant des fondamentaux. Ici, c'est ce qu'on fait !

Comment concevoir votre produit minimum viable (MVP)

Le développement d'un produit est difficile. C’est encore plus difficile quand on ne sait pas ce que veut le marché.

Hypothèses produit : comment trouver votre market fit ?

En tant que Product Manager, votre rôle est de trouver votre market fit et réaliser votre vision produit.

Product-manager

Product Management :
la base

Définition du Product Management, et pourquoi est-ce la fonction clef de votre startup.

Product Manager: du débutant au professionel

Quelles sont le rôle et les responsabilités du Product Manager ? Réponse ici !

Startup : 10 pièges de base à éviter

Démarrer une startup, c'est être confronté très rapidement à la réalité. Quels sont les pièges à éviter ?

market-fit

Market fit, qu'est-ce que c'est ?

L'objectif fondamental du Product Management est de trouver le market fit de son produit. Qu'est-ce que ça veut dire ?

Stratégie produit : les trucs et astuces

La roadmap d’un produit peut être un véritable casse-tête pour les parties prenantes. Pas ici !

Product Manager: la semaine 1

Que font les bons Product Managers la première semaine ? Réponse ici !

Asana : comment faire une roadmap ?

En Product Management, Asana est un outil de prédilection. Découvrez ici comment faire une roadmap.

Product Roadmap: comment faire pour la rédiger

En Product Management, la roadmap est un outil fondamental pour établir une stratégie produit.

Comment les Product Manager établissent-ils une roadmap agile ?

Comment gérer le cycle de vie d'un produit et quelles sont les choses à éviter ? Réponse ici.

Pourquoi parler du Product Management ?

Le Product Management est souvent confondu avec le Project Management, ou encore d’autres fonctions comme le marketing. Dans la tech, il y a énormément de compétition. Les produits ont un cycle de vie de plus en plus court. Une bonne stratégie produit est indispensable pour faire de votre vision produit une réalité.

Le Product Management est devenu un métier à part entière. C’est même le poste clef qui vous permettra de traduire la demande du marché en spécifications techniques sur lesquelles votre équipe de développement travaillera. Idéalement, en tant que Product Manager, vous allez créer un feedback loop entre les besoins du marché et vos équipes de développement. En alliant besoins et contraintes tech, vous arriverez à un produit, qui, après quelques itérations, trouvera son market fit.

Aujourd’hui, créer une solution et tenter de la vendre telle quelle n’est plus possible. Vous avez peut-être une idée de ce que vous voulez faire, mais sans collecter les différents retours de vos utilisateurs, pour orienter la conception de votre produit, vous perdez votre temps.

Un bon Product Manager a les compétences pour comprendre le marché, parler aux développeurs et orienter les itérations de son produit. Pour aller plus loin, lisez mes articles sur le product management : du débutant au professionnel, les secrets pour réussir, la semaine 1 sans faute.

Qu’est-ce que le Product Management ?

Le Product Management est la méthode qui guide la recherche du market fit. C’est la fonction primaire dans une startup : sans market fit, le marketing et les sales ne servent à rien. Avant de vous engager dans des investissements dans le marketing, la stratégie de communication sur les réseaux sociaux, ou encore le SEO, concentrez vous sur la recherche de votre market fit. Une fois que vous l’aurez trouvé, je vous garantis que votre startup aura tout ce qu’il faut pour devenir une scale up !

Les avantages de réfléchir comme un Product Manager

Réfléchir comme un Product Manager, c’est avant tout réfléchir comme un scientifique et établie la stratégie produit. Utiliser la méthode du Principe Premier pour faire des hypothèses vous permet d’aller à l’essentiel, et de limiter vos efforts à ce qui est strictement nécessaire. Pour une startup qui a des ressources limitées, c’est une question de survie.

Mes articles pour apprendre à rélféchir : rédiger une roadmap correctement, 7 habitudes à perdre, réfléchir en hypothèses produit

Comment devenir un bon Product Manager

Un bon chef de produit, c’est avant tout quelqu’un qui ralentit et observe. Il va à la rencontre des clients, des utilisateurs, afin de comprendre les besoins du marché. Il établit sa roadmap des hypothèses, sur base de laquelle il va construire sa roadmap. Si ces démarches sont absolument nécessaires, rien ne remplacera la démarche essentielle de travailler avec ses équipes, et d’établir des relations de confiance avec les parties prenantes dans sa société et avec ses partenaires.

Mes conseils pour devenir un bon chef de produit : impliquez vos équipes, utilisez le modèle RASCI, évitez les erreurs de backlog

Les compétences nécessaires pour réussir dans ce domaine

D’expérience, les compétences indispensables pour être product manager sont multiples. Tout d’abord la capacité à ne pas se laisser distraire. En effet, quand on travaille sur un produit, tout le monde a des opinions sur ce qu’il faudrait faire, quelle fonctionnalité développer pour que ce soit un succès. En réalité, ces opinions ne valent pas grand chose, elles sont juste des opinions qui sont le résultat d’un raisonnement mental que n’importe qui peut avoir. Ce qui différencie le travail d’un product manager à ces opinions, c’est sa capacité à aller chercher une information nouvelle chez les utilisateurs.

Développez vos compétences : utilisez le principe premier, mesurez vos efforts, concevez votre MVP correctement.

Pourquoi il est important d’avoir de solides compétences en communication pour être chef de produit ?

70% du travail de chef de produit, c’est communiquer. D’abord communiquer avec le client, les utilisateurs, communiquer avec ses équipes de développement. Communiquer avec le fondateur, ou le CEO. Mais communiquer, qu’est-ce que c’est ? C’est plusieurs choses. Tout d’abord, c’est savoir écouter : savoir écouter et prioriser l’informations, et surtout en faire quelque chose : transformer les feedbacks utilisateurs en actions pour la roadmap (et donc pour les développeurs), savoir orienter les solutions implémentées sur la roadmap pour tenir compte de la vision produit, et bien sûr savoir gérer les attentes des utilisateurs qui ne doivent pas immédiatement s’attendre à un produit parfaitement fini.

Développez vos compétences en communication : impliquez vos équipes, travaillez en RASCI, et ne restez pas centré sur vous-même.

Les signes indicateurs que votre méthode de gestion de produit n’est pas optimale

Les signes peuvent venir de plusieurs endroits différents : tout d’abord, si votre équipe de développement devient cynique, est moins engagée dans le développement du produit, peut-être est-ce un signe qu’elle n’a pas de vision globale de leur travail, et a l’impression de simplement exécuter une liste de tâches. Si vos KPI ne progressent pas, et vous continuez à dépenser des ressources, peut-être est-ce un symptôme d’une mauvaise gestion de produit, surtout si vous n’avez pas de roadmap des hypothèses. Enfin une incapacité à pivoter, et une stratégie commerciale basée sur les nombres (qui – par ailleurs – ne donne pas de résultat) est certainement le signe d’une entreprise qui a la tête dans la guidon et n’a pas trouvé son market fit.

Les signes indicateurs : comment savoir si mes efforts sont efficaces, raisonnez avec le principe premier, parlez à vos clients

Quelques conseils à l’intention de ceux qui veulent adopter une méthode de gestion de produit plus scientifique

Une méthode de gestion de produit scientifique ne garantit pas le succès, mais le succès passe par une méthode scientifique. Si vous n’adoptez pas les conseils que je vous recommande au travers de mon blog, autant dire que vous comptez sur le hasard ou la chance pour vous développer. Peut-être aurez-vous de la chance, peut-être que le hasard fera le travail pour vous, mais il y a une raison pour laquelle on dit que 90% des startups échouent. Mon explication en trois mots : c’est simplement le manque de méthode.